Concrètement, c’est très simple. Lorsque vous voyez ce signe sur une page web, cliquez dessus (attention, ils ne sont visibles qu'à partir des navigateurs Internet Explorer 7 ou Firefox 2). On vous demandera si vous souhaitez vous abonner à ce flux puis où vous voulez le classer. Vous pouvez vous abonner à un site dans son entièreté ou pour des sections précises (comme par exemple la section "Economie" dans le Soir). Sur Internet Explorer, vous retrouvez les flux auxquels vous êtes abonnés aux côtés de vos Favoris tandis que sur Firefox, ils font partie des Marques-pages.

Chaque fois que le rédacteur publie une nouvelle information sur le site auquel vous êtes abonné, elle apparait dans votre flux et vous pouvez la lire. Sur Explorer, elle est accompagnée du résumé du contenu et dans tous les cas, il y a un lien direct vers l'info complète.

Votre navigateur se charge lui-même de lire et ranger les flux. Il existe cependant d'autres lecteurs RSS que vous pouvez configurer vous-même en fonction de vos besoins: conserver les infos non lues sur votre disque dur, les grouper par thèmes, effectuer des alertes en fonction de mots-clés... De plus, Google, Yahoo ou Netvibes permettent par exemple de configurer une page d'accueil personnalisée dans laquelle vous pouvez intégrer vos flux RSS. Le Journal du Net nous fait ici un topo des différents agrégateurs de flux disponibles en fonction de l’usage que l’on veut en faire.

Vous pouvez donc dès à présent commencer les travaux pratiques en vous abonnant à ce blog!